Image pour Une année d’astuces de jardinage
Expérience • Partagez vos expériences

Une année d’astuces de jardinage

🌱 Anaïs souhaite partager avec nous ses astuces de jardinage à appliquer tout au long de l'année.
Portrait d’Anaïs

En mars : préparez votre jardin

Les journées se rallongent ? C’est qu’il est temps de penser à préparer votre terrain pour vos futures plantations :

  • Commencer par étudier quel type de sol vous avez : sableux, argileux, calcaire ? etc. 
  • Si votre sol est plutôt souple, vous devez retourner la terre à la bêche et laisser sécher et mourir les racines de mauvaises herbes au soleil.
  • S’il est plutôt dur, enlever les à la main pour les mettre dans votre compost après avoir bêcher.  
  • Une fois bêché, griffez votre terrain pour casser les mottes de terre avant de ratisser pour enlever les cailloux et les mottes trop dures. 
  • En paillant convenablement votre potager, vous multipliez les avantages pour votre culture et limitez l’apparition de mauvaises herbes.

Plus d’infos : https://www.entretiendejardin.com/prestations/bechage-jardin/

En avril : organisez votre potager 

Préparer mon potager

L’organisation de votre potager reste un élément primordial car un bon agencement de vos plantations vous permettra d’améliorer la qualité de votre culture.  

Pour cela, il est donc important de savoir quelles sont les meilleures compatibilités et complémentarités entre plantes. Une « Guilde » est une association de plantes complémentaires entre elles, qui s’apportent des bénéfices mutuels et revêtent différentes formes végétatives (racines profondes et racines superficielles) leur permettant de ne pas être en concurrence pour l’accès aux nutriments du sol.  

Vous trouverez des exemples d’associations juste : ici

En mai : optimisez l’aménagement et l’entretien de votre potager

SVPLC est un logiciel que vous pouvez télécharger directement sur votre ordinateur. Ainsi avec ce logiciel, vous pourrez : 

  • Aménager votre potager tout d’abord en allant du sol, aux légumes jusqu’aux aménagements autour 
  • Créer des associations 
  • Enrichir les fiches techniques des plantes disponibles et en importer de nouvelles 
  • Créer des rotations 
  • Enregistrer les photos de votre jardin 
  • Gérer votre budget jardin 
  • Gérer votre potager en fonction d’un calendrier lunaire 
  • Estimer les récoltes en fonction de la période de plantation (selon ce que vous plantez) tout en associant des espèces 
  • Consulter une encyclopédie en ligne directement depuis le logiciel 

Pour télécharger le logiciel SVPLC cliquez : ici.

Il existe bien d’autres logiciels sur le même principe : Kitchen Garden, Zukeeni… 

En juin : faites du mulching (ou du paillage)

La fertilité d’un sol dépend du vivant existant au sein même de ce dernier. C’est en nourrissant les millions de micro-organismes qui le peuplent et en font la richesse que la vie s’y développera.  

Comment procéder ? En couvrant votre sol (le « mulcher »), c’est-à-dire apporter en surface de la matière organique qui sera petit à petit mangée, digérée et transformée en humus par les organismes vivants du sol. 

Il existe donc plusieurs possibilités selon votre type de sol :  

  • Herbe de tonte  
  • Paille (bio, c’est encore mieux)  
  • Feuilles et brindilles mortes 
  • Epluchures de cuisine (compostage de surface) 
  • Carton (en évitant les cartons trop encrés ou avec trop de colle) 
  • Adventices  
  • Plantes dédiées au mulch simplement coupées et laissées en surface (technique du « chop and drop »)  
  • BRF (Bois Raméal Fragmenté) 

Plus d’infos : https://laterreestunjardin.com/mulch/ 

En juillet : un petit focus environnemental

Aujourd’hui, il devient primordial de respecter la saisonnalité des fruits et légumes, ainsi que leur production et distribution locale. Les fruits et légumes de saison sont issus d’une agriculture qui privilégie un cycle naturel de croissance et de maturité. En plus de n’induire que des bénéfices pour notre santé, cela limite d’autant plus les émissions de gaz à effet de serre liés à l’usage de produits conservateurs ou bien de processus de réfrigération ou de congélation. Privilégier la production et la distribution locale des ces fruits et légumes c’est réduire de façon conséquente l’empreinte carbone de leur transport jusqu’à nos frigos. On peut également se renseigner en amont sur la consommation en eau de ces derniers pouvant être plus ou moins gourmands et participant également à l’impact environnementale de notre alimentation.  

Jardin et potager

En août : pensez aux fleurs dans votre potager

Astuces de jardinage

Selon leur variété, les fleurs sont utiles dans un potager pour de multiples raisons : 

  • Elles amendent le sol 
  • Elles protègent les cultures d’un ensoleillement trop important 
  • Elles attirent les insectes pollinisateurs (ce qui est primordial pour la formation des fruits) 
  • Elles repoussent les insectes nuisibles 
  • Elles cohabitent avec des auxiliaires bénéfiques 

C’est au démarrage du printemps que l’on sèmera ces fleurs pour les repiquer par la suite en godets (un à deux mois plus tard). 

Pour connaitre les 5 fleurs utiles au potager : c’est par ici.

En septembre : stoppez les nuisibles  

Les cultures en hauteur restent l’une des meilleures façons de contrôler les animaux, insectes et parasites. Par exemple, les lapins restent en général au niveau du sol de peur de s’exposer aux prédateurs. Il suffit parfois de créer une platebande surélevée de 45 à 60 cm (18-24 po). Autre exemple avec les insectes qui évitent les bacs à fleurs parce qu’ils ne sont pas à leur portée. 

Stopper les nuisables dans le potager

En octobre : faites la rotation des cultures

Quand une récolte a été effectuée, vous pouvez en relancer une autre directement après. Il faut malgré tout veiller à ne pas mettre une plante de la même famille derrière. Vous pouvez notamment faire vos rotations par type de légumes (graines, feuilles, fleurs, fruits) ou bien tout simplement par rapport aux besoins nutritifs de ce que vous plantez.  

Effectuer des rotations permet également d’éviter des maladies et des nuisibles en terre, mais avant tout de nourrir les plants suivants grâce aux nutriments laissés par les précédents à cet emplacement. Attention cependant aux besoins spécifiques en nutriments de chaque plante qui ne sont pas forcément les mêmes.  

En novembre : attention au faible ensoleillement 

De nombreux légumes et herbes aromatiques peuvent pousser à l’ombre et donner une belle récolte à condition de bien les choisir. 

Déterminez en premier lieu le temps d’ensoleillement de votre parcelle : 

  • Si votre potager ne reçoit aucun rayon de soleil de la journée, de manière réfléchie ou directe : il est complètement ombragé 
  • Si votre potager bénéficie d’une à deux heures par jour d’ensoleillement : il est ombragé 
  • Si votre potager perçoit le soleil quatre à cinq heures par jour : il est semi-ombragé 

Des exemples pour un potager ombragé : 

  • Des pommes de terre 
  • Des radis 
  • Des carottes 
  • Des betteraves 

Des exemples pour un potager semi-ombragé : 

  • Les salades (laitue, roquette, cresson, chicorée, mesclun) 
  • Les pois 
  • Les épinards 
  • Les choux (chou de Bruxelles, brocoli, chou frisé, chou chinois, chou-rave, chou-fleur) 
  • Les courges

En décembre : pensez au savon noir pour votre jardin 

Le savon noir présente des utilisations intéressantes pour le traitement d’un jardin car il est : 

  • Antifongique pour combattre les champignons et les maladies cryptogamiques 
  • Insecticide pour lutter contre les pucerons, les araignées, les cochenilles, les thrips, les mouches blanches, les chenilles, les aleurodes, etc 
  • Nettoyant pour laver vos outils de jardin et les allées 
  • Bactéricide pour vous nettoyer et vous désinfecter les mains en cas de coupure 

Vous voulez aussi partager vos passions avec nous ? Contactez-nous ⤵️

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *