Image pour Les glaciers du massif du Mont-Blanc et le hameau des Chavants
Podcast : A vol d'oiseau

Les glaciers du massif du Mont-Blanc et le hameau des Chavants

🎙️ Direction les Houches et plus précisément le hameau des Chavants pour découvrir 15 000 ans d’histoire de la vallée de Chamonix.

Les glaciers du massif du Mont-Blanc et la naissance des Chavants

La vallée de Chamonix était, comme vous vous en doutiez, très différente il y a des nombreuses années. Il y a 25 000 ans, les températures étaient plus fraîches qu’aujourd’hui. À l’époque, nous avions des températures qui étaient entre 6 et 8° C de moins qu’aujourd’hui. Cette fraîcheur favorisait les précipitations neigeuses et le développement des glaciers. À cette époque, les glaciers aménageaient le paysage.

Tous les glaciers du massif du Mont-Blanc étaient réunis et formaient ensemble le grand glacier de l’Arve qui remplissait totalement sa vallée jusqu’à Genève. Seule l’Aiguillette des Houches située à 2 285 m et ses neiges éternelles émergent de cet immense plateau glaciaire.

Depuis 20 000 ans, le glacier recule à cause du réchauffement climatique. Vers -14 000 ans, le front du glacier atteint la plaine des Chavants. C’est à cette période que les formes d’érosion visibles aux Chavants se forment. Ces formes apparaissent suite à l’écoulement de la glace et des eaux sous glaciaires.

Les Chavants ©ATMB

Sur le sentier d’érosion glaciaire nous découvrons des éléments témoins de la stagnation du glacier comme des blocs erratiques. Ce sont des blocs qui ont été transportés par le glacier de l’Arve puis qui ont été déposés sur leur emplacement actuel lors du retrait glaciaire.

Le saviez-vous ?

Certains blocs erratiques ont été déposés jusque dans les Dombes (près de Lyon) à 250 km de Chamonix.

Vous pouvez également voir sur le sentier d’érosion glaciaire, les dos de baleines, aussi appelés roches moutonnées. Toujours orientés dans le sens de l’écoulement du glacier, ces éléments sont des dômes de roches polis par le gravier et le sable inclus dans la glace.

Puis le climat continue à se réchauffer… La vallée se déglace et est occupée par un vaste lac entre les Tines et les Houches. Ce vaste plan d’eau sera en quelques millénaires comblés par les alluvions de l’Arve.

Petit à petit, les cols se libèrent et laissent place à l’installation progressive des hommes. Un village en témoigne : le hameau des Chavants.

Le hameau des Chavants

En – 5000, les plus hauts cols sont totalement libérés des glaces. Nous découvrons alors de vastes étendues. À cette époque, beaucoup de changements s’opèrent. La révolution néothique arrive en Europe et des agropasteurs venus du sud (les Ligures) arrivent dans les Hautes Vallées. Les hommes deviennent éleveurs cultivateurs. Aussi, les cols alpins deviennent des carrefours où transitent les marchandises, intensifiant les échanges. Les ligures se font peu à peu maîtres des passages. Ils assurent ainsi leurs revenus et leurs indépendances.
Durant l’âge du Bronze, de nombreuses civilisations se succèdent et s’installent à proximité des sources et des lieux de pâturage. Nous voyons donc apparaître des civilisations à Charousse mais également au hameau des Chavants.

L’info en plus :

 L’origine du nom de ce hameau est incertaine. Certains disent que le nom des Chavants provient des Chavannes, ces chalets d’alpages où l’on fabrique du fromage. Une autre école pense que ce nom vient du patois shavoin, le chat huant (chouette hulotte). C’est un rapace nocturne qui fréquentait souvent les bois environnants.

Malgré son relief accidenté, le territoire de Chamonix et notamment le hameau des Chavants connaît une activité de plus en plus intense. Les ligures deviennent éleveurs grâce aux propices prairies alpestres et d’agriculteurs.

Un village agricole et pastoral

Les Chavants sont un village qui profite d’un bel ensoleillement et qui se tient à l’écart de crues torrentielles.

Ces conditions climatiques exceptionnelles ont permis à ce village d’être rapidement défriché et cultivé. En 1743, le village des Chavants est habité par 35 paysans.

Les Chavants ©ATMB

L’activité économique est essentiellement agricole et pastorale. Les paysans cultivent une diversité de produits. Nous retrouvions des cultures de céréales comme l’orge et l’avoine, la culture des pommes de terre et des légumes du potager. Les Chavannois cultivaient également le lin et le chanvre qui étaient ensuite transformé en toile plus ou moins grossière par les tisserands locaux. Enfin, les paysans cultivaient quelques arbres fruitiers comme les pruniers, les pommiers et les poiriers.

Les alpages des Chavants

En 1930, 32 propriétaires de troupeaux de 2 à 8 vaches exploitaient le territoire cultivable des Chavants. Certains possédaient leur propre alpage familial, situé aux flancs du Prarion et du Mont Lachat. D’autres confiaient leurs vaches à des alpagistes d’une des montagnes collectives de la vallée : Balme, Charamillon ou Chailloux. Enfin certains louaient des alpages à Bellevue ou au Col de Voza.

Le tourisme aux Chavants

Les premiers voyageurs étaient étonnés du bel agencement du hameau des Chavants et de la diversité des cultures. Ce village est témoin des prémices de l’histoire touristique de la vallée de Chamonix. En effet, le hameau des Chavants se situe à la sortie du défilé des Montées. Les premiers touristes venus visiter Les Glacières au milieu du XVIIIe siècle, découvraient l’enfilade de la vallée de Chamonix en arrivant aux Chavants.

Pour découvrir les Chavants, prenez la RN205 direction Chamonix et la sortie n°25 Servoz et la sortie n°26 Les Houches en direction de Genève.  Avant de découvrir ce village typique, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour permettre la publication et le suivi de vos commentaires, nous collectons votre nom, adresse électronique et adresse IP. Votre adresse électronique et adresse IP ne seront pas publiées en commentaire et vos données personnelles sont uniquement destinées au personnel habilité. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles liée à la gestion des commentaires (Cliquez ici)

Limité à 500 Ko. Types autorisés : jpg, jpeg, gif et png Taille de l'image non conforme (500 ko maximum)