Image pour Le Plateau des Glières
Voyages en podcast

Le Plateau des Glières

🎙️ Aujourd’hui, direction le Plateau des Glières, un haut lieu de la résistance française situé à 1440 m d’altitude et à seulement 30 km d’Annecy.

Haut lieu de la résistance française

Le Plateau des Glières fut un haut lieu de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. « Vivre libre ou mourir » était la devise du maquis des Glières et le serment de tous ses résistants.

Un site bien placé

À l’automne 1943, l’Armée Secrète de Haute-Savoie envoie de nombreuses demandes pressantes d’armes adressées à Londres. Suite à cela, une mission alliée est envoyée pour évaluer les besoins en armes et les possibilités des maquis de la Haute-Savoie.

L’info en plus :

Un maquis est un groupe de résistants. Le maquis désigne également le lieu où les résistantes opérèrent durant la Seconde Guerre mondiale.

Le résultat de la mission était important : plus de 2000 hommes devaient pouvoir être armés et organisés pour des actions futures.

Suite à cela, une plateforme de largage devait être choisie pour permettre le ravitaillement des armes. Ayant déjà servi pour un parachutage, le Plateau des Glières est proposé.

Son emplacement était idéal. En effet, éloigné des hauts sommets, le Plateau des Glières est une zone dégagée qui permet aux avions alliés de le repérer facilement. De plus, ce lieu est peu accessible par la route. Un avantage pour éviter l’invasion des ennemis. Ce site sera choisi par la Résistance et par Londres pour recevoir des parachutages destinés à armer tout le département.

Un lieu de ravitaillement

En janvier 1944, les autorités allemandes d’occupation mettent en demeure le gouvernement du Maréchal Pétain à Vichy et imposent de « nettoyer les nids de terroristes » avant la mi-mars. En Haute-Savoie, l’état de siège est proclamé.

En réponse à cela, Tom Morel constitue le maquis des Glières. Ce sont plus de 120 maquisards qui décidèrent de le suivre au Plateau des Glières.

Plateau des Glières en hiver
Plateau des Glières ©celineducrettet

Le premier parachutage d’armes fut effectué par la Royal Air Force dans la nuit du 13 au 14 février 1944. Ce parachutage permettra aux maquis de recevoir 54 containers d’armes.

Au début du mois du mars, de nouveaux résistants sont accueillis. Au total, environ 320 hommes constituaient le maquis des Glières.

Malgré ce renfort, cela reste insuffisant face aux Forces de l’Ordre qui ont pris position dans les vallées.

Des derniers combats

Le 9 mars 1944, le chef du maquis des Glières, Tom Morel, est tué à Entremont. Suite à cet évènement tragique, le capitaine Maurice Anjot pris la tête du maquis des Glières.

L’aviation allemande lance des attaques aériennes sur le maquis des Glières. Du 31 janvier au 26 mars 1944, 500 maquisards défendirent le Plateau des Glières. Le 26 mars 1944, à 22 h, le capitaine Anjot estima que les maquisards n’ont plus les moyens de lutter et que « l’honneur est sauf ». Il donna alors l’ordre à tous ses hommes de rejoindre leurs maquis d’origine.

Au total, ce sont 129 maquisards qui laisseront leur vie sur le champ de bataille pour la liberté.

Le célèbre monument au Plateau des Glières

Au Plateau des Glières, impossible de passer à côté du monument sculpté par Émile Gilioli. En 1973, cet artiste français décida de créer une sculpture aujourd’hui historique : le monument national de la Résistance.

Cette sculpture représente le V de la victoire. Cependant, le V n’est pas parfait, une des ailes est cassée. Ce choix était voulu par le sculpteur qui avec cette aile abîmée nous rappelle que la victoire a un prix.

Au-dessus de ce V, Émile Gilioli a ajouté un cercle en déséquilibre. Ce cercle est la représentation d’un disque solaire, en déséquilibre pour démontrer que la liberté est toujours à gagner.

Monument nationale de la résistance au Plateau des Glières
Monument national de la résistance au Plateau des Glières ©ATMB

Que faire au Plateau des Glières ?

Ce site historique, qui contribue à l’identité haut-savoyard, vous permet également de pratiquer quelques sports.

En été, faites de promenades ou des randonnées dans un espace naturel chargé d’histoire. En hiver, vous pouvez même chausser vos skis de fond ou vos raquettes.

L’hiver au Plateau des Glières : ski de fond, raquettes, chiens de traîneau, …

En hiver, de nombreuses activités sont possibles au Domaine Nordique des Glières

Pour les passionnés de glisse, 29 km de pistes de ski de fond sont proposés au Domaine Nordique des Glières. En ski de fond ou en skating, vous pouvez parcourir ce val perché encadré par la montagne des Auges, la crête des Ovines et la montagne des Frêtes. Les pistes de ski de fond sont accessibles à tous, des débutants aux experts. Venez découvrir le monument national de la Résistance en ski ! 

Maureen vous a donné envie de faire une balade en chiens de traîneau ? Bonne nouvelle, au Plateau des Glières, il est possible de vivre cette activité insolite. Il est conseillé de réserver assez tôt avant la saison hivernale pour pouvoir profiter de cette activité. Toutes les modalités de réservation sur le site du Domaine Nordique des Glières.

Amateur de balade plus douce ? Vous pouvez également découvrir le Plateau des Glières en raquettes.

L’accès au Plateau des Glières

Pour accéder au célèbre lieu de la résistance, vous pouvez venir depuis le village de Glières-Val-De-Borne ou depuis la route de Fillière si vous venez d’Annecy.

Attention ! La traversée du Plateau, accessible en été par tous les véhicules, est cependant interdite en hiver. Cette route est transformée en voie piétonne chaque saison hivernale.

Pour limiter votre impact carbone, une autre alternative aux voitures est proposée par la SIBRA. Chaque année de mi-décembre à fin mars, depuis Annecy, des navettes sont mises à disposition pour monter jusqu’au Plateau des Glières. Ces bus sont disponibles en aller-retour, tous les mercredis, samedis et dimanches et tous les jours de la semaine durant les vacances scolaires de la zone A.

Pour préparer votre balade au Plateau des Glières, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *