Image pour Le Môle
Voyages en podcast

Le Môle

Direction le Môle : célèbre montagne très présente dans la culture montagnarde haut-savoyarde. Visible depuis Genève et le sommet du Mont-Blanc, il offre une vue vertigineuse qui inspire les artistes et devient un laboratoire alpin…

Après le Môle, découvrez d’autres lieux et conseils sur une bonne randonnée juste ici :

Le Môle : célèbre montagne de Haute-Savoie

Visible de Genève comme du sommet du Mont-Blanc, le Môle est très présent dans la culture montagnarde haut-savoyarde.

De 1 863 m d’altitude, le Môle est une montagne qui sépare de nombreuses vallées de Haute-Savoie notamment la vallée de l’Arve, la vallée du Giffre et le bassin genevois. Cette montagne, ayant une grande importance géographique, laisse également s’épanouir sur son flanc sud le renommé vignoble d’Ayze.

Le Môle a une forme spécifique. Il a une forme d’un cône presque parfait de 7 km en longueur pour 5 km en largeur. Suivant l’angle de vue, cette montagne pourrait nous faire penser à un volcan.

Vue du ciel depuis le Môle sur la vallée de l'Arve et le massif du Mont-Blanc © Arnaud Lesueur ATMB
Vue du ciel depuis le Môle sur la vallée de l’Arve et le massif du Mont-Blanc © Arnaud Lesueur ATMB

Randonnée au Môle

Depuis le parking, vous pouvez emprunter une route empierrée qui mène aux chalets des granges. Le sentier se faufile entre les chalets vers l’est et permet d’accéder à la crête large mais raide. Durant votre balade, vous pouvez vous arrêter près du bloc erratique de l’Épaule du Môle.

Zoom sur le bloc erratique :

Un bloc erratique est un bloc qui n’appartient pas au site rocheux sur lequel il repose. Ce bloc a été transporté par le Glacier de l’Arve et a été posé sur son emplacement actuel lors du retrait glaciaire.  Situé à 1 550 mètres d’altitude, il a un volume de 3 m3. Le bloc erratique de l’Épaule est composé de granite du massif du Mont-Blanc et a été déposé à cet endroit entre il y a 65 000 à 55 000 ans. Aujourd’hui, vous pouvez marcher au pied du Môle. Au même endroit, il y a des milliers d’années auparavant, il y avait 1 500 mètres d’épaisseur de glace. Impressionnant non ?

Après avoir passé le bloc erratique de l’Épaule, vous pouvez continuer la montée pour atteindre le sommet.

Vue incroyable au sommet, en été et en hiver

Arrivé au sommet de cette montagne, une vue incroyable vous attend. La vue est vaste. D’un côté, vous pourrez apercevoir le jet d’eau de Genève et les montagnes du Chablais. Si vous faites attention, vous pourrez même voir les Dents du Midi au-delà de ses montagnes. Depuis le sommet, vous pouvez également profiter de la vue sur la Vallée Verte ainsi que sur les Aravis. Tournez-vous et vous pourrez observer l’Aiguille du Tour aux Dômes de Miage. Cela vous donnera peut-être envie de faire une randonnée en montagne aux Dômes de Miage comme Victor !

Après avoir découvert la magnifique vue au sommet du Môle, vous pouvez redescendre de la montagne en passant par le petit Môle à l’alpage de Lardère. Un sentier au-dessus de Bonneville vous permettra de finir votre randonnée en toute tranquillité.

Vue du ciel depuis le Môle sur la vallée de l'Arve et le massif du Mont-Blanc © Arnaud Lesueur ATMB
Vue du ciel depuis le Môle sur la vallée de l’Arve et le massif du Mont-Blanc © Arnaud Lesueur ATMB
Vue du ciel depuis le Môle sur la Pointe d'Andey et Bonneville© Arnaud Lesueur ATMB
Vue du ciel depuis le Môle sur la Pointe d’Andey et Bonneville © Arnaud Lesueur ATMB

Le Môle : un laboratoire alpin

Excellent repère naturel pour les montagnards et les voyageurs, le Môle est aussi un laboratoire alpin. Au XVIIe siècle, des naturalistes ont parcouru le Môle pour observer les plantes, la géologie et le climat.

Le saviez-vous ?

En 1775, c’est depuis le Môle que fut évalué pour la première fois l’altitude du Mont-Blanc. L’estimation était de 4 804 mètres. Une bonne estimation pour un début !

Saussure est également monté de nombreuses fois sur la célèbre montagne pour essayer de percer le mystère de la route d’accès au Mont-Blanc.

Une montagne inspirante pour les artistes

Le Môle apparaît dans plusieurs œuvres connues.

Durant une dizaine d’années, le peintre suisse Konrad Witz a réalisé une vingtaine d’œuvres aujourd’hui conservées dans divers musées. Parmi ces œuvres, nous pouvons retrouver “la Pêche miraculeuse” (1444), à Genève. Ce magnifique tableau illustre en arrière-plan les Voirons, le Môle ainsi que le Salève vus depuis Genève. Cette œuvre est la première qui représente le Mont-Blanc.

Vue du ciel depuis le Môle sur Bonneville, Faucigny et le bassin Genevois © Arnaud Lesueur ATMB
Vue du ciel depuis le Môle sur Bonneville, Faucigny et le bassin Genevois © Arnaud Lesueur ATMB

Autre artiste qui fut inspiré par le Môle : Mary Shelley. Auteure du roman « Le Prométhée moderne”, aussi appelé “Frankenstein”, elle cite également cette montagne. En effet, dans son roman, Victor Frankenstein, héros de l’œuvre, originaire de Genève, parle du Môle, visible depuis sa ville natale. 

Pour gravir cette magnifique montagne et découvrir la vue époustouflante qu’elle offre, prenez la sortie n°17 sur l’A40 en direction de Bonneville-Zones Industrielles. Pour préparer votre sortie, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *