Image pour Randonnée en haute montagne au Nadelhorn
Nos aventures

Randonnée en haute montagne au Nadelhorn

📺 Après la cascade de glace, Mathilde partage avec nous une autre de ses passions : la randonnée en haute montagne. Destination le sommet du Nadelhorn dans les Alpes Valaisannes pour une sortie exceptionnelle.

Une randonnée en haute montagne

Lors de randonnée en haute montagne, aussi appelée course d’alpinisme, les randonneurs sont amenés à évoluer sur des glaciers. Certains passages sont parfois plus techniques et la prise de risque est importante. Pour avancer en toute sécurité, il est important d’être à l’aise avec ses crampons aux pieds. Selon les courses, comme l’ascension du Nadelhorn à 4 327 m, il faut avoir un certain niveau en escalade.

Ce que Mathilde aime particulièrement dans la randonnée au Nadelhorn ?

« La magnifique vue au sommet et surtout la bière et le resto à la fin de la randonnée ! »

Mathilde Nicoud, responsable mécénat sponsoring chez ATMB.

La préparation pour la randonnée en haute montagne

La randonnée en haute montagne nécessite une préparation, notamment pour pouvoir gérer l’altitude. Pour éviter le mal des montagnes, il est préférable de faire une randonnée en haute montagne quelques semaines avant avec une nuit en refuge. De plus, préparez-vous sur des randonnées en basse altitude, puis augmenter le niveau au fur et à mesure. Par exemple pour se préparer à l’ascension du Mont-Blanc comme Victor, vous pouvez tout d’abord vous entraînez en faisant la randonnée des Dômes de Miage qui est à une altitude inférieure. La course se fait en 2 jours, vous pouvez donc passer une nuit au refuge des Conscrits.

Mathilde Nicoud en train de gravir le sommet du Nadelhorn

Les guides de haute montagne

Comme vous avez pu le découvrir dans la vidéo, Mathilde est partie en randonnée avec son mari, guide à la compagnie des guides de Saint-Gervais.

Mais peut-on faire une randonnée en haute montagne seul ? Sans guide ?

Un guide saura vous faire évoluer en toute sécurité en fonction du terrain. Sur glacier, il faut obligatoirement être encordé pour ne pas chuter dans les crevasses. Il vaut donc mieux être deux !

Les équipements

Mathilde Nicoud au sommet du Nadelhorn à la croix

Pour de l’alpinisme, il est important d’être bien équipé pour assurer sa sécurité et celle de ceux qui nous accompagnent.

Les indispensables :

Premièrement, équipez-vous de crampons et de chaussures cramponnables (aussi appelées « les grosses » dans le milieu des guides). 

Le piolet est un autre indispensable en course de haute montagne. Sur les arêtes, il vous servira de canne pour une meilleure stabilité et un meilleur équilibre. En pente raide, cet équipement vous aidera à grimper plus facilement.


Pour ancrer le piolet correctement, le secret est dans le coup de poignet.


Enfilez ensuite votre meilleur baudrier pour pouvoir y attacher votre corde. La corde ! Indispensable en haute montagne ! L’encordement assure aux alpinistes d’être rattrapé par les autres en cas de chutes. Sur un glacier, il est conseillé d’avoir un encordement d’environ 30 mètres entre deux personnes. Sur une arête, privilégier plutôt une corde courte.

Les vêtements pour haute montagne

Pour une randonnée en haute montagne, optez pour des vêtements chauds. Un pantalon d’alpinisme : chaud mais avec des aérations sur le côté, sera idéal pour affronter le froid des glaciers tout en gardant une liberté dans vos mouvements.

Enfilez également un t-shirt en mérinos. Cette laine de mouton, venue de Nouvelle-Zélande, vous tiendra chaud tout en laissant votre corps respirer. Avec cette matière, vous pourrez enfin dire au revoir aux mauvaises odeurs !

Pour compléter votre tenue, une veste en matière Gore-tex® et une doudoune vous protégeront du vent et du froid.

Ajouter à cela des gants, et votre tenue est prête.

L’astuce en + : Afin d’éviter que la neige ne rentre dans votre pantalon ou dans vos chaussures, n’hésitez pas à mettre des guêtres.

Mathilde Nicoud en train de gravir le Nadelhorn sur l'arête encordée

Se protéger du soleil

En haute montagne, le soleil est plus dangereux. Avec la neige, la réverbération du soleil peut causer des brûlures. Pour éviter cela, n’oubliez pas de mettre de la crème solaire régulièrement et portez des lunettes de glacier.

D’autres équipements

Vous pouvez aussi prévoir des broches à glace, utiles pour faire des ancrages dans la glace en cas de rappels.

Les départs, se faisant souvent de nuit, une frontale sera également utile.

Enfin, un bâton, en complément du piolet, pourra vous permettre un équilibre optimal.

Les randonnées haute montagne dans les Alpes

La randonnée en haute montagne préférée de Mathilde ?

En Haute-Savoie, j’adore la randonnée en montagne des Dômes de Miage. L’avantage ? Habitante aux Contamines-Monjoie, je peux partir à pied de la maison !

Mathilde Nicoud

Son rêve ? Pouvoir gravir l’aiguille verte, aussi appelée « La Verte ». Une citation de Gaston Rébuffat résume bien cette course :

« Avant la Verte on est alpiniste, à la Verte on devient montagnard. » 

Gaston Rébuffat 
Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *