Image pour Col de la Colombière
Voyages en podcast

Col de la Colombière

🎙️ Bien connu des cyclistes du Tour de France, aujourd’hui nous partons faire l’ascension du célèbre col de la Colombière.

Un col reliant la vallée du Borne et la vallée de l’Arve

Le col de la Colombière est un célèbre col situé à 1 613 m. Il relie les vallées du Borne et du Fier avec la vallée de l’Arve. Le col est accessible depuis Scionzier (versant nord) ou depuis le Grand-Bornand (versant sud). Point de passage, il est aujourd’hui moins emprunté laissant la place à la cluse de la vallée de l’Arve offrant une voie plus facile.

Depuis le versant nord, après quelques kilomètres, nous dominons rapidement Scionzier et Cluses. Sur la route, entourée de forêt, nous suivons le cours d’un torrent. À la sortie de ces bois, un paysage magnifique se révèle en plein soleil, laissant place à la découverte du village du Reposoir.

Un village typique alpin où vous pouvez voir la chartreuse du Reposoir. Situé dans la vallée du Foron du Reposoir, entre la chaîne du Reposoir et celle du Bargy, cet ancien monastère chartreux a été fondé en 1151. Il abrite depuis 1932 une communauté de religieuses carmélites. Aujourd’hui, ce lieu s’appelle désormais Monastère du Carmel du Reposoir.

Arrivé au sommet du col, vous pouvez contempler la vue, alpine et splendide.

Passé le Reposoir, vous pouvez redescendre le col de la Colombière par le versant sud et découvrir le Grand-Bornand. Situé dans le massif des Aravis à plus de 950 m d’altitude, ce village traditionnel est réputé pour sa station de sports d’hiver. En hiver, vous pouvez vous amuser sur les pistes en faisant notamment du ski alpin, du ski nordique, du biathlon ou encore du ski de randonnée comme Nelly.

Depuis le versant sud, l’accès au col se fait par la route du Grand-Bornand. En empruntant cette route, une belle vue sur le massif de la Tournette et des Aravis s’offre à nous.

col de la colombière
Col de la Colombière

Fermeture du col de la Colombière

L’hiver, le col de la Colombière s’habille de son beau manteau blanc. Le col, situé à une altitude assez importante, peut avoir des hauteurs de neige remarquables pouvant atteindre 7 à 8 m. Pour ces raisons, le col est fermé en hiver, rendant sa réouverture un moment très attendu.

Le Tour de France au col de la Colombière

Plus de 1 100 mètres de dénivelés font du col de la Colombière, un col de légende attirant les cyclistes du monde entier et notamment Pascal passionné de cyclisme de route

En 1903, naissait le Tour de France. Il faudra attendre 1960, pour que le Tour passe pour la première fois au col de la Colombière.

Grimpé à 23 reprises, ce col est une des principales difficultés alpestres du Tour de France surtout lorsque les cyclistes le grimpent en fin de parcours, entre le col des Aravis et le col du Joux-Plane.

Lorsque les cyclistes commencent leur ascension au versant nord, la montée débute à Scionzier pour une distance de 16,3 km. Une montée assez tranquille jusqu’à Blanzy. Puis les cyclistes entament un rythme plus soutenu avec une montée de 6 à 8 % pendant 4 km.

À 3 km du sommet, les cyclistes distinguent l’un des chalets présents au col. Avant de commencer la descente de l’autre côté du col, les cyclistes doivent encore grimper une pénible route à flanc de montagne à 10 % sur les 1 500 derniers mètres.

Lorsque la course débute côté Grand-Bornand (versant sud), les cyclistes courent 11,7 km à 5,8 %. Une course plus courte et légèrement moins difficile, et qui offre des jolis paysages lumineux.

Cycliste au col de la Colombière
Cycliste au Col de la Colombière

La Route des Grandes Alpes

Au début du XXe siècle, une route permet de relier le lac Léman au littoral méditerranéen. Cette route est l’aboutissement d’un immense chantier qui a duré plus de 25 ans. Ce célèbre itinéraire est appelé « Route des Grandes Alpes ».

Entre Thonon-les-Bains et Menton, ce sont plus de 700 kilomètres à parcourir entre lac et mer en traversant de sublimes cols de montagne. Au total, cette Route des Grandes Alpes traverse 17 grands cols dont celui de la Colombière.

C’est un des itinéraires les plus prestigieux que l’on puisse parcourir en France. Longeant la ligne de crête des Alpes, il offre de sublimes vues sur des paysages d’alpages. La route traverse également 3 parcs naturels nationaux. En faisant ce voyage, vous pouvez également voir les célèbres Abondances, vaches laitières fabricantes de l’abondance, fromage du Chablais et du reblochon, fromage connu venant des Aravis.

Si vous souhaitez découvrir ce col mythique et en faire l’ascension à vélo, vous pouvez prendre la sortie n°18 Scionzier. Pour préparer votre voyage hors du temps, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *