Image pour Fort l’Écluse
Voyages en podcast

Fort l’Écluse

🎙️ Partons à la découverte du Fort l’Ecluse, une bâtisse militaire fortifiée surplombant le Rhône.

Situé près de Bellegarde-sur-Valserine, maintenant connue sous le nom de Valserhône, le Fort de l’Ecluse est placé à un endroit stratégique avec une vue imprenable sur le Mont-Blanc. Cet emplacement a été convoité par des nombreuses personnes : savoyards, soldats français ou encore suisses. Depuis plusieurs siècles, le Fort a été le théâtre de nombreux affrontements guerriers.  Depuis, ce site a été classé et offre aujourd’hui des vestiges de plusieurs siècles d’architecture militaires.

L’histoire du Fort l’Ecluse

Fort l’Ecluse, Fort de l’Ecluse ou Fort le Cluse, au cours des siècles, cette bâtisse a vu son nom évoluer.

En 58 av. J. – C. :

Déjà à cette époque, Jules César fait mention de l’intérêt stratégique que représente le Pas de la Cluse. Il le mentionne dans son livre « La guerre des Gaules ».

En 1225 :  

C’est durant cette année que l’abbé de Saint-Claude cède le Pas de la Cluse à Amédée II, baron de Gex. Ce dernier y construit une maison forte pour bénéficier du passage et du droit de péage.

Entre 1282 et 1305 :

La Guerre féodale entre le comté de Savoie et le Dauphiné s’étend jusqu’à Genève.

Placée sur une voie de communication essentielle pour le comte de Savoie entre ses terres de Savoie et celles de la Bresse, la maison forte est transformée en château et se retrouve au centre de nombreuses opérations.

En 1293 :

Léonette, Dame de Gex, vend la maison forte et son droit de péage au comte de Savoie, Amédée V.

Au XVIème siècle :

La France et le duché de Savoie sont en conflit quasi permanent. Ces conflits concernent principalement la propriété de terres en Italie. Le duc de Savoie tente d’asseoir son emprise sur Genève, alliée de la France. Le Pas de la Cluse est au centre des attentions des différents belligérants.

Entre le XVIe et le XVIIe siècle :

Le Fort de l’Ecluse est fondé entre le XVIe et le XVIIe siècle. Il a été bâti sur les vestiges de l’ancien château fort des sires de Gex.

En 1601, le Fort l’Ecluse devient une propriété française. Depuis cette année, le Fort connait plusieurs campagnes de renforcements. Entre 1625 et 1775, la bâtisse fait face à de nombreuses interrogations et on s’interroge sur la pertinence de sa situation géographique.

Au XIXe siècle :

En 1814 et durant une année, Napoléon fait la guerre à l’Europe. Les coalisés envahissent la France deux fois. Deux fois, les Autrichiens mènent une campagne vers Lyon. Ils passeront par le Pays de Gex et le Fort de l’Ecluse.

En 1815, le Fort, qui a été occupé trois fois, est quasiment détruit.

À partir de 1820, les défenses du Fort sont relevées. On installe un second fort au-dessus du premier. Cette construction a pour but de prévenir d’une attaque qui pourrait survenir du sommet de la montagne. Les deux forts sont reliés par un escalier souterrain de 1 165 marches.

En 1860, la Savoie est rattachée à la France. A la suite de ce rattachement, le Fort perd de sa valeur stratégique.

Entre 1939 et 1945 :

Le Fort n’échappera pas à la Seconde Guerre Mondiale.

Venant de Bellegarde-sur-Valserine, l’armée allemande attaque le Fort en juin 1940, lors de la bataille des Alpes. Le capitaine Favre et ses hommes réalisent une belle défense jusqu’au 25 juin.

Mal informée de la situation, la garnison n’évacue pas le Fort et reste en position jusqu’au 3 juillet. Cette dernière sera prisonnière et amenée en Allemagne jusqu’en 1945 pour certains.

En juin 1944, le Fort est occupé par la résistance. Cependant, elle doit l’abandonner à cause des renforts allemands (SS et Russes et les Mongols de Vlassov). Ces renforts finissent eux-mêmes par quitter les lieux. À la fin du mois d’août, les premiers éléments du 1er Corps d’armée français arrivent dans l’Ain entièrement libéré par les maquisards.

En 1960 :

L’armée se désintéresse de la bâtisse et abandonne totalement le Fort. Une longue période de détérioration débute.

Les années 1980 :

En 1980, le curé de Lélex, l’abbé Jean d’Auferville, surnommé « super curé » lancera les premiers travaux de sauvegarde. Il sera aidé d’une poignée de bénévoles, riverains, émus de l’état du Fort.

En 1982, un syndicat intercommunal à vocation unique est constitué pour le rachat du Fort. Une souscription leur permet de rassembler 50 000 francs, fonds nécessaires aux travaux.

Les années 1990 à maintenant :

En 1995, l’association Fort l’Écluse Animation est créée. Elle aura à charge d’exploiter le Fort.

Deux ans plus tard, la Communauté de communes du Pays de Gex devient propriétaire du Fort.

En 2008, le service culturel de la Communauté de communes reprend la gestion directe de la bâtisse militaire.

Les activités du Fort de l’Ecluse

Aujourd’hui, il est possible de visiter le Fort de l’écluse.

Hormis la visite traditionnelle, le fort est aussi devenu un haut lieu de frisson avec des jeux d’équilibre, des sauts de tarzan, des traversées en escalade, des ponts de singe, des tyroliennes aériennes, au-dessus d’un dénivelé de 500 mètres. Si vous avez déjà parcouru la via ferrata de Passy comme Catherine, un autre parcours vous est proposé près du Fort.  Une sacrée dose d’aventure à découvrir à côté d’un lieu unique, chargé d’histoire.  

Le Fort l’Ecluse est tout proche de l’autoroute A40. Vous pouvez prendre la sortie n°10 à Bellegarde-sur-Valserine pour vous rendre sur ce site historique. Pour préparer votre voyage hors du temps, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *