Image pour Évian-les-Bains et sa source Cachat
Voyages en podcast

Évian-les-Bains et sa source Cachat

🎙️ Savez-vous d’où vient la célèbre eau d’Évian-les-Bains ? L’histoire d’une eau qui résulte d’un miracle géologique à découvrir juste ici.

Direction Évian-les-Bains, une célèbre ville au bord du Léman, pour découvrir l’histoire de sa célèbre eau découverte à la source Cachat au XVIIIe siècle.

Découvrir d’autres lieux proches du lac Léman :

L’histoire de la source Cachat

L’histoire de la source Cachat débute en 1789. Un marquis auvergnat, le marquis Lessert, souffrait à l’époque des reins et du foie. Afin d’atténuer ses douleurs, il décide de se rendre à Amphion pour ses célèbres eaux ferrugineuses. Malheureusement, les eaux d’Amphion n’ont aucun effet sur les maux du marquis.

Un jour, lors d’une promenade au bord du Léman, le marquis décida de se désaltérer à la fontaine de sainte Catherine. Cette fontaine jaillit sous la clôture d’un certain monsieur Cachat. Il décida de goûter cette eau et l’apprécia directement tellement elle était légère. Il se mis à boire régulièrement cette eau qui, au fil du temps, permis d’atténuer ses maux au foie et aux reins.

Source cachat fontaine
Source Cachat ©Celineducrettet

Il vanta alors les mérites de cette eau miraculeuse autour de lui. Les médecins commencèrent à prescrire cette eau en remède.

Le succès fut immédiat. Monsieur Cachat décida de clôturer sa source afin de la commercialiser. C’est la naissance de l’eau d’Évian.

La buvette de la source Cachat

La buvette de la source Cachat a été construite en 1905 à l’emplacement du premier établissement thermal de Fauconnet par l’architecte Jean-Albert Hébrard. Ce dernier a également participé aux projets de construction de l’hôtel Royal 5 étoiles et du Casino de la ville.

Une architecture digne de l’Art Nouveau

Chef d’œuvre d’Art Nouveau, ce pavillon est fait de bois et de verre.

Le saviez-vous ?

L’Art Nouveau utilise des matériaux à l’époque nouvellement produits de manière industrielle comme le bois, le fer, le béton ou encore le verre.

Le bâtiment est couvert d’une coupole à tuiles vernissées ajourée de grands vitraux à motifs végétaux. La charpente de la buvette a des courbes et des volutes. Un savoir-faire des compagnons de l’époque qui offre aujourd’hui une bâtisse impressionnante.

Le saviez-vous ?

Œuvre de Louis-Charles Beylard, la fontaine présente au centre de la buvette s’intitule Apothéose de la source Cachat.

La buvette de Cachat est un temple de l’eau qui est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Depuis sa construction et malgré quelques modifications, le lieu revêt encore aujourd’hui son atmosphère d’antan, ode à la belle époque de l’âge d’or de la ville.

En 2008, la buvette Cachat devient une propriété communale et est entièrement classée.

La Ville d’Évian et la Fondation du Patrimoine ont lancé des travaux de restauration de la Buvette Cachat. L’idée de cette rénovation est de redonner à ce joyau de l’architecture du cœur d’Évian sa grandeur passée et de la restaurer à l’identique.

Si vous souhaitez participer à la restauration de la buvette Cachat, vous pouvez faire un don sur le site de la fondation du patrimoine.

La source de l’eau d’Évian

L’eau d’Évian est le produit de circonstances géologiques exceptionnelles. L’eau de pluie et l’eau de fonte des neiges sont recueillies sur les contreforts du chablais par une couche de sable glaciaire. Cette couche de sable est enserrée entre deux plaques de moraines argileuses. Le sable est un immense filtre naturel. Il permet de donner à l’eau d’Évian sa minéralité qui la caractérise.

Lac Léman
Lac Léman ©Bouilleurdephoto

Le saviez-vous ?

L’eau d’Évian parcourt seulement 100 à 300 m par an. Après être tombé en pluie, elle surgit 15 ans après à une température constante de 11,6 °C.

La naissance d’Évian-les-Bains

En 1824, les premiers bains d’Évian ouvrent dans une demeure privée. En 1826, seulement deux ans après son ouverture, le roi de Sardaigne accorda une autorisation d’embouteillage de l’eau d’Évian. En 1869, la société des eaux d’Évian est constituée. Cette société acquit de nouvelles sources et développa le patrimoine architectural.
Le prolongement de la voie ferrée d’Annemasse à Évian, facilita l’accès à la ville. À la fin du XIXe, Évian devient une station à la mode. 

Afin d’attirer la clientèle huppée, la ville développe toutes sortes de distraction. Des hôtels, un théâtre, un casino sont construits. En 1904, le Royal golf club est inauguré pour satisfaire la clientèle anglaise. La buvette devient rapidement un haut-lieu des mondanités d’Évian. Dans l’enceinte de la source Cachat, des représentations théâtrales, des feux d’artifice, des fêtes sur le lac sont donnés chaque jour.

Personne faisant du kayak sur le lac léman
Lac Leman © Ludovic Frémondière

En 1864, Évian est rebaptisé et devient Évian-les-Bains. La ville devient un lieu de villégiature aristocratique et internationale où santé et mondanité sont alliés.

Le saviez-vous ?

Aristocrates, artistes et hommes politiques se côtoyaient sur le green, au casino ou encore à la buvette. C’est à Évian-les-Bains que se sont croisés le futur Edouard VII, Marcel Proust, et Jean Cocteau.

Si vous souhaitez découvrir un autre lieu, rendez-vous aux Thermes de Saint-Gervais.

Si vous souhaitez découvrir la belle ville d’Évian-les-Bains et sa source Cachat, prenez la sortie n°15 Vallée Verte depuis l’A40. Pour préparer votre balade, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *