Image pour Le musée de la poterie savoyarde à Fillière
Voyages en podcast

Le musée de la poterie savoyarde à Fillière

🎙️ Direction le musée de la terre cuite vernissée à Fillière pour découvrir une des plus complètes collections de poteries savoyardes au monde.

Poteries savoyardes au musée Hermann à Fillière

Le musée de la poterie savoyarde à Fillière est une histoire de famille.

Depuis des décennies, Jean-Christophe Hermann et sa famille façonne l’argile en Haute-Savoie. En 1981, Monsieur Herman décide de fonder le musée de la poterie à Fillière. Sous l’immense charpente d’une ferme de 1842 est rassemblé la riche collection de poterie de la famille. Plus de deux mille pièces sont exposées. Le musée affiche toutes les variétés de poteries utilisées en Savoie du XIIe siècle aux années 1930. Il expose également des centaines d’outils et de moules d’atelier de potier datant du XVIIIe et du XIXe siècles.

Boutique poterie Fillière ©celineducrettet_atmb

À l’heure actuelle, le musée contient une des plus complètes collections de poteries savoyardes au monde.

Découvrir d’autres musées et lieux historiques en Haute-Savoie :

L’histoire de la poterie en Haute-Savoie

Dès le premier siècle, la poterie apparaît en Gaule. À cette époque, nous recensons déjà les premiers tessons, ces débris de poteries. Mais c’est au Moyen Âge que la fabrication d’objets en terre cuite s’est imposée en Europe avec l’usage de la poterie vernissée.

Autrefois, les tables ainsi que la vaisselle étaient en bois.

Le saviez-vous ?

Quelques fois, dans certaines régions reculées en montagne, nous pouvions avoir la surprise de découvrir des tables à bols dans lesquels des assiettes étaient creusées dans le bois.

La belle vaisselle en terre cuite était essentiellement réservée aux dimanches et aux jours de fête.

La poterie prend une place importante dans la région. Cela est permis grâce aux ducs de Savoie. Ils décident d’accorder des privilèges à la corporation des potiers. Ces avantages attirent alors immédiatement un nombre important d’artisans potiers, souvent d’origine germanique.

La glaçure :

C’est en Chine, que le principe de glaçure apparaît.

L’info en plus : 

La glaçure est un enduit qui permet de rendre imperméable, de décorer et de durcir la céramique. En Chine, la glaçure a une couleur verte unie qui la caractérise.

Le principe de la glaçure apparaît simultanément en Orient et en Occident après la Chine qui l’avait découverte quatre siècles avant notre ère.

C’est au XIXe siècle que la maîtrise de la glaçure et la maîtrise des formes ont permis à ces ustensiles domestiques en céramique d’atteindre leur apogée.

Les caractéristiques de la poterie vernissée

Après le façonnage et le tournassage, il est à présent temps de décorer ces objets culinaires ou de décoration. Les poteries vernissées sont souvent dominées par les couleurs jaune, vert et bleu. Elles peuvent être unies, sobres ou décorées. Les décors floraux sont courants dans cette poterie. Une fois le décor terminé, la terre est émaillée de glaçure. Après une cuisson à plus de 1 000 °C, la poterie ressort avec les vernis appliqués par le potier qui masquent la couleur naturelle de la terre. Les couleurs font de ces objets d’art populaire des œuvres à part entière.

Pichets, cruches, plats, pots, saladiers, assiettes, de nombreux types d’objets beaux et utiles ont été confectionnées en terre vernissée.

Zoom sur les fontaines en terre vernissée. 

Les fontaines servaient à distribuer l’eau pour la toilette. Elles existaient en étain et en cuivre, mais coûtaient plus chères. Les fontaines en terre vernissée ont alors été davantage fabriquées.  

L’atelier de la famille Hermann

L’atelier de la famille Hermann a obtenu le Label Entreprise du patrimoine vivant. C’est dans cet atelier que la famille a créée toutes sortes d’objets dans la plus pure tradition savoyarde.

Leurs créations s’inspirent des formes, des décors, et des couleurs du passé tout en apportant une touche personnelle pour se tourner vers l’avenir.

C’est dans ces murs qu’on était pensés et créés des pots, des plats décoratifs, des assiettes, des bols… Les plats et les soupières de mariage restent leurs spécialités.

Création d’un bol ©celineducrettet_atmb

L’info en plus :

Toute la production est cuite au bois dans un four de 5m³.

Un savoir-faire authentique respectueux des traditions que vous pouvez découvrir à la suite de la visite du musée.

Pour visiter le musée de la Poterie Savoyarde à Fillière ou encore l’atelier de la famille Hermann, il vous suffit de prendre la sortie n°16 sur l’A40 en direction de Bonneville-Centre. Pour préparer votre sortie, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Revivre la vieille époque en Haute-Savoie : le musée montagnard des Houches

Vous avez aimé visiter le musée de la Poterie Savoyarde ? Venez découvrir le musée montagnard des Houches. Situé au centre du village, il abrite depuis 1977 une importante collection d’objets et de matériels. Ces derniers ont encore été utilisés dans la haute vallée de l’Arve jusque vers les années 50 pour les tâches agropastorales tant dans les fermes que dans les chalets d’alpage. Dans ce musée, vous pourrez vous replongez dans le passé en découvrant les différentes pièces de l’habitat traditionnel reconstitué. Dans l’outa, vous pourrez découvrir les magnifiques assiettes en terre cuite rangées dans le vaisselier. 

Le saviez-vous ?

L’outa en patois savoyard signifie la cuisine.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *