Image pour Musée de la Musique Mécanique aux Gets
Voyages en podcast

Musée de la Musique Mécanique aux Gets

🎙️ Direction les Gets, au Musée de la Musique Mécanique pour écouter cette collection unique qui est la plus grande d’Europe.

Evènement : 16 & 17 juillet 2022

La musique mécanique est en fête ! Venez revivre les 40 ans de cette musique unique aux Gets.

Plus d’information : musicmecalesgets.org

La musique mécanique et son histoire

Avant de découvrir le musée, rappelons tout d’abord ce que sont les instruments de musique mécanique.

Le dictionnaire Larousse décrit la musique mécanique comme une “technique de reproduction mécanique du son d’un instrument”. En d’autres termes, les instruments de musique mécanique sont des appareils qui permettent de jouer une musique de manière autonome. Les exemples de cette musique sont nombreux. En effet, nous retrouvons les boîtes à musique, les orgues de rue, de danse, de manège ou encore les accordéons automatiques.

L’info en plus :

En 1352, l’horloge de la Cathédrale de Strasbourg est mécanisée avec 10 timbres automates. Ce n’est qu’en 2010, que l’horloge du Musée des Gets le sera grâce à une création de la Maison Paccard.


C’est durant la période du Moyen-Âge que les premiers instruments de musique mécanique voient le jour.
Le premier instrument ? L’horloge à poids qui, quelques fois, était accompagné d’un carillon mécanique. Les mélodies de cette horloge étaient rendues possibles grâce à un jeu de cloches actionné par la rotation d’un cylindre garni de taquets.

Tous ces instruments, et bien d’autres encore, sont rassemblés dans le Musée de la Musique Mécanique aux Gets.

Les instruments de musique mécanique sont l’œuvre d’ingénieux inventeurs qui avaient pour ambition d’adapter les instruments de musique pour enregistrer et restituer des sons, et qui souhaiter multiplier les possibilités sonores.


Découvrir d’autres musées :

Une collection unique en Europe

Avec une collection unique de près de 800 pièces, la collection du Musée de la Musique Mécanique est la plus grande d’Europe. Nous pouvons retrouver dans ce lieu les exemples d’instruments cités auparavant, mais également (re) découvrir des carillons originaux, des pendules, des pianos mécaniques et pneumatiques, des phonographes, et des gramophones.

Musée de la musique mécanique ©LesGets

L’info en plus :

Dans ce musée unique, vous pouvez écouter des musiques de vieux juke-boxes.

Cette imposante collection est le fruit de 30 années de recherches de l’Association de la Musique Mécanique.
Dans ce musée, vous pourrez découvrir l’histoire de ces appareils reproducteurs de sons ainsi que leur évolution à travers le temps.

Visite du Musée de la Musique Mécanique

Depuis 1988, le musée se situe dans l’ancien presbytère des Gets.

L’info en plus : 

Cet ancien presbytère, qui est aujourd’hui le Musée de la Musique Mécanique, est le plus ancien bâtiment des Gets.


En 1996, le musée est agrandi. Le musée est alors composé de l’ancien presbytère et de la maison de caractère voisine. Ces deux bâtiments sont reliés par une large galerie. Cette galerie, que l’on appelle « La galerie Impériale », regorge aujourd’hui d’orgues de Barbarie et d’expositions temporaires. 

Différentes salles pour différentes ambiances

Le salon à musique

Serinettes, orgues, oiseaux automates ou encore boite à musique, le salon à musique vous montre les instruments au fil du temps.

L’info en plus : 

C’est un horloger genevois, Antoine Favre, qui a inventé la boîte à musique en 1796.

Musée de la musique mécanique ©LesGets

Le XVIIIe siècle fut un siècle de progrès technique. Les orgues sont désormais fabriqués de manière à être disposer dans les maisons nobles et bourgeoises. Ils sont donc plus grands et plus puissants que les serinettes. Certains de ces orgues descendent dans les rues et donneront naissance à l’orgue de barbarie.

Après avoir écouté les orgues ou encore l’ariston (cet instrument à anches libres inventé en 1876), prenez le temps d’aller dans la salle des boîtes à musique. Vous découvrirez des sons nets et cristallins.

Des objets insolites sont aussi présents dans le musée. Avez-vous déjà vu une chaise qui joue de la musique lorsque l’on s’assoit dessus ? Au Musée de la Musique Mécanique, vous pourrez en voir une !

La salle de concert

Direction ensuite la salle de concert. Installez-vous et écoutez les notes de piano, de l’orchestrion ou encore de violon.

L’info en plus :

L’orchestrion est un instrument qui reproduit la musique d’un petit orchestre.

Ces instruments peuvent jouer tout seul de la musique grâce à des systèmes ingénieux. Un des systèmes les plus connus est le système pneumatique avec des rouleaux de papier perforé.

Comment ça fonctionne ?

« Le papier perforé défile devant un lecteur appelé « flûte de Pan », garni d’autant de trous qu’il y a de notes. Chaque fois qu’une perforation du papier passe devant un trou, l’air est aspiré et actionne un soufflet faisant jouer la note correspondante. »

Source : musicmecalesgets.org

L’info en plus :

Les orchestrions ont longtemps fait danser les foules dans les grands restaurants et hôtels, les cabarets, les guinguettes. La raison ? Cet instrument était moins cher qu’un orchestre et était plus puissant que les gramophones de l’époque.

Dans la salle de concert du musée, vous pourrez voir le fabuleux Phonoliszt Violina. C’est un piano accompagné de trois violons. Dans les années 1920, cet instrument a accompagné de nombreux films muets.

Direction la guinguette et la fête foraine

Au premier étage, nous retrouvons l’ambiance festive des guinguettes grâce aux limonaires de l’époque.

Les limonaires sont des orgues de manèges. D’une taille très imposante pour l’époque, ils ressortent une puissance sonore considérable. Ces sons avaient pour but d’attirer le public.

Le saviez – vous ?

L’appellation « orgue Limonaire » vient des frères Limonaire qui ont inventé ces orgues gigantesques.

Les deux frères sont également connus pour avoir fabriqué le jazzbandophone. Créé dans les années 1920, cet instrument est composé de 45 touches avec flûtes, violons, tambourin… Au total, 315 tuyaux sont répartis en 11 registres. Ce modèle unique de Jazzbandophone était une commande pour une salle de danse d’un château du sus-ouest.

Musée de la Musique Mécanique vue de l'extérieur
Musée de la Musique Mécanique ©celineducrettet

Informations pratiques

Horaires et dates du Musée de la Musique Mécanique

Vous pouvez visiter le musée :

  • du 2 mai au 10 juillet et du 29 août au 31 octobre, de 14 h 15 à 19 h.
  • du 11 juillet au 28 août de 10 h 30 à 19 h.
  • le reste de l’année de 14 h 15 à 19 h.
pictogramme panneau attention

Important : Le musée est fermé chaque année du 1er novembre au 20 décembre.

Tarifs 2022

Deux visites sont prévues.

  • La première, dans le bâtiment A, est une visite guidée du Musée de la Musique Mécanique. 
  • La deuxième visite se fait dans le bâtiment B. Il s’agit d’une visite autonome de l’extension où vous pourrez voir des automates, des phonos, entrez dans l’univers de la fête foraine, etc. 
  • Si vous souhaitez coupler ces deux visites.

Retrouvez tous les tarifs d’entrée du Musée sur le site : musicmecalesgets.org

Vous pouvez prendre vos billets directement en ligne sur le site de Léman sans frontière

Pour passer un moment hors du temps et festif, découvrez le Musée de la Musique Mécanique en prenant la sortie n° 19 Cluses-Centre sur l’A40. Pour préparer votre sortie, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  • Alicia - mar 14 Juin 2022 à 13:54

    Très bel article !