Image pour Le barrage de Seyssel
Voyages en podcast

Le barrage de Seyssel

🎙️ Partons à la découverte du Barrage de Seyssel, un patrimoine industriel incroyable situé entre la Haute-Savoie et l’Ain.

Un barrage entre la Haute-Savoie et l’Ain

Comme son nom l’indique, le barrage se situe à Seyssel. La ville de Seyssel offre la particularité d’être constituée de deux communes séparées par le Rhône. L’une dans le département de Haute-Savoie (74) et l’autre dans le département de l’Ain (01).

Un barrage hydraulique

Barrage de Seyssel vu du ciel
Barrage de Seyssel ©ATMB

Le barrage de Seyssel a été construit en 1952 en travers du Rhône. C’est un ouvrage d’art qui mesure 207 mètres de longueur et atteint une hauteur de 19,3 mètres.

Barrage hydraulique, il retient un volume d’eau de 7 600 milliers de m³ sur une surface de 160 hectares.

Le barrage de Seyssel est un barrage régulateur. Situé en amont des deux Seyssel, il évite que les grosses variations du débit du fleuve engendrées par le fonctionnement du barrage de Génissiat inondent ces deux villes.

Le barrage fait partie des aménagements du Rhône programmés par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR). La CNR est le premier producteur français d’énergie exclusivement renouvelable (eau, vent, soleil) mais est aussi le concessionnaire du Rhône pour la production d’hydroélectricité, le transport fluvial et les usages agricoles.

Découvrir d’autres lieux historiques :

Un barrage mobile

Comme beaucoup de fleuves, le Rhône observe beaucoup de crues et de décrues. Pendant la montée des eaux, le Rhône peut devenir menaçant pour les constructions situées au bord du fleuve. Pour éviter cela, le barrage doit laisser passer l’eau et s’effacer presque entièrement pour permettre le libre passage du débit du cours d’eau. C’est le principe des barrages mobiles comme le barrage de Seyssel. Sur les rivières navigables, ce type de barrages sont souvent accolés à des écluses.

Le barrage de Seyssel est donc constitué de deux travées de 43 mètres munies de 40 hausses d’Aubert.

L’info en plus : Du nom de son inventeur Jean Aubert, les hausses d’Aubert viennent remplacer les écluses.

À Seyssel, le barrage a la particularité d’être un barrage à hausse manœuvré par des chariots visibles au-dessus de la superstructure en treillis métallique que le barrage surplombe.

Chaque hausse s’ouvre doucement pour éviter un sur-débit sur les villes en aval.

Les hausses Aubert sont régulièrement démontées et reconditionnées. Le remplacement se fait au rythme de 2 hausses par an. Il faudra donc 20 ans pour renouveler les 40 hausses du barrage. Un gros travail que les équipes du CNR mènent avec leur savoir-faire.

Source : CNR officiel

Le barrage de Seyssel a aussi une usine hydroélectrique. Le pignon de l’usine visible depuis la Route Départementale n°992 porte les mots « Le Rhône au service de la nation » surplombés du logo de la CNR.

La construction du barrage de Seyssel

La France a vu son besoin en électricité augmenter durant les années 1950. Les chantiers du barrage et de l’usine se sont donc réalisés simultanément.

Le 9 mars 1946, la construction du barrage est déclarée d’utilité publique et urgente par un décret. Sa construction débuta donc la même année, en 1946. Les travaux vont durer 6 ans et s’achèveront en 1952.

Du barrage de Seyssel au barrage de Génissiat

Depuis Seyssel, en remontant le Rhône, vous pouvez venir découvrir un autre barrage, celui de Génissiat.

Pour arriver à ce barrage qui est l’un des plus anciens et des plus majestueux du Rhône, vous pouvez passer par les caves d’affinage du Comté de Pyrimont.

En 1948, Eugène Gojon découvre des carrières de pierres blanches de Seyssel au bord du Rhône en Haute-Savoie. Eugène décide d’agrandir à la force de ses bras ces grottes artificielles qui ont une humidité et une température constantes. Ces grottes sont alors transformées en caves d’affinage de comté Pyrimont. 50 ans plus tard, ce fromage devient une appellation d’origine protégée (A.O.P.).

Le barrage de Génissiat est un barrage hydroélectrique construit en 1937. Comme le barrage de Seyssel, ce barrage est à cheval entre la Haute-Savoie et l’Ain. Au moment de son inauguration, il est le plus important ouvrage d’Europe occidentale et son électricité alimente Paris.

Si vous souhaitez continuer votre voyage culturel, vous pouvez découvrir après les barrages, le Fort l’écluse, une bâtisse militaire fortifiée près du Rhône.

Pour découvrir tout ce patrimoine industriel et culturel, prenez la sortie n°10 Bellegarde sur l’A40. Avant de partir, n’oubliez pas de consulter l’info trafic.

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *