Image pour Randonnée du Lac et de la Pointe Noire de Pormenaz
Idées rando

Randonnée du Lac et de la Pointe Noire de Pormenaz

⛰️ Alpes Magazine nous emmène faire la randonnée du Lac et de la Pointe Noire de Pormenaz pour un voyage dans le temps de plus de 320 millions d'années.

La randonnée du Lac et de la Pointe Noire de Pormenaz est-elle faite pour vous ?

Informations pratiques sur la randonnée du Lac et de la Pointe Noire de Pormenaz :

pictogramme randonneurNiveau moyen

pictogramme chronomètre5 h 30 à 6 heures

pictogramme montagneAltitude Max 2 323 m

pictogramme déniveléDénivelé : + 1 180 m

pictogramme localisationIGN TOP25 3530ET (Samoëns/Haut-Giffre)

Accès : Passy, le plateau d’Assy, Plaine-Joux, départ du lac Vert.

À noter : chiens interdits sur le sentier des Argentières (réserve naturelle de Passy).

Cette série est en collaboration avec Alpes Magazine.

Logo Alpes Magazine

L’itinéraire de la randonnée du Lac et de la Pointe Noire de Pormenaz :

Tracée de la randonnée du Lac et de la Pointe Noire de Pormenaz ©Claude Dubut

Avant chaque randonnée, pensez à bien vous équiper et à vous préparer avec les conseils de Mathilde et Victor.

Que découvrir lors de cette randonnée ?

Pointe Noire de Pormenaz ©ChristianMartelet

C’est un voyage dans le temps, remontant jusqu’à 320 millions d’années ! Partez à la fraîche depuis le lac Vert, et suivez la piste jusqu’aux chalets du Souay (1 569 m). Vous l’abandonnez pour suivre le petit sentier de la Chorde qui longe le torrent en se frayant un passage sportif entre les rochers. Ne vous laissez pas intimider par la série de chaînes, de marches et d’échelles métalliques (à éviter par temps humide). La balade prend des allures ludiques de mini-via ferrata pour vous mener rapidement à une pelouse fleurie comme un jardin alpin.

L’info en plus : Creusé dans des gneiss, le lac de Pormenaz regarde le massif calcaire des Fiz. C’est au niveau du ravin du Souay que s’opère la transition entre les roches sédimentaires et les roches cristallines.

Qui penserait que deux mines situées à 2 000 m d’altitude étaient exploitées dès la fin du XVIIIe siècle pour leur plomb argentifère et leur cuivre ? C’est l’ensemble du massif du Mont-Blanc qui a fait l’objet d’une exploitation systématique de minerai à petite échelle. Rien que sur la montagne de Pormenaz, on exploitait des gisements aux Argentières, aux Baraques (Chavanne Neuve) et à la Chorde.

Découvrir d’autres randonnées en Haute-Savoie :

Une barrière calcaire de 400 mètres

Au lac de Pormenaz (1 945 m), appréciez le reflet dans ses eaux de la forteresse des Fiz, autre atout géologique du massif. Elle nous rappelle qu’un ancien océan a cédé la place à cette barrière de calcaire haute de 400 m. Il faut imaginer que ces roches sont issues de l’empilement, pendant des millions d’années, de sédiments.

Lac de Pormenaz ©ChristianMartelet
En montant à la pointe Noire de Pormenaz (2 323 m), le lac de Pormenaz (1 945 m) et la chaîne des Fiz, avec à droite la pointe d’Anterne.

Des animaux vivaient et mouraient dans cette mer chaude. La montée à la pointe Noire de Pormenaz est bien balisée (marques jaunes et cairns). Après trois heures de marche, la récompense est au sommet (2 323 m). Grandiose tour à 360 degrés, avec au premier plan la chaîne du Mont-Blanc en majesté, La descente s’effectue en contournant le lac de Pormenaz et son île avant d’emprunter le sentier des Argentières, pour faire une halte au refuge du Châtelet d’Ayères, avant de retrouver le lac Vert.

Texte ©Jacques Leleu

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *